Image de présentation de la page

Majda Mourou

Photo du membre

Haut Atlas Oriental et pays des Ait Baamrane

Membre Doctorant

Géographie

Sujet de thèse : Gestion des ressources agrosylvopastorales dans la montagne marocaine entre le poids de la tradition et les nouvelles stratégies des acteurs. Approche comparative entre le pays des Ait Baamran et le Haut Atlas Oriental

La gestion en commun des ressources naturelles est une problématique cruciale, elle semble faire un nombre d’adeptes de plus en plus conséquent. Les vertus qui lui sont prêtées sont pourtant très discutables. Informer la gestion traditionnelle et coutumière pour dégager et comprendre sa vision autour des ressources, ainsi que les modèles de flexibilité développés face à un contexte actuel changeant marqué par la modernité, la mondialisation et l’irrégularité climatique. La réflexion autour du commun a subit processus évolutif qui essaye d’expliquer les logiques de l’action collective dans la gestion des ressources en commun et leurs mécanismes d’auto-organisation. IL s’agit de savoir comment se projette le commun dans la réalité des terrains d’étude et quelles sont les unités qui entrent dans sa régulation. ? Actuellement l’intersection entre les logiques économiques et les contraintes écologiques est une question majeure pour laquelle tous les efforts sont fournis afin de trouver la combinaison qui garantit une gestion rationnelle des ressources. Ces efforts n’intègrent pas encore les expériences des sociétés coutumières qui continuent à exploiter les ressources naturelles selon un dispositif hérité qui respecte la particularité de l’espace et veille à sa durabilité. La question du rôle des savoirs traditionnels dans la maintenance des systèmes touchait essentiellement les trois grandes sphères de la nature la terres l’eau et le climat dans des espaces qualifiés par un peuplement qui a créé une forme d’adaptation sociale très efficace ou l’homme et la nature ont trouvé un accord commun pour continuer à exister. Sans oublier que l’existence des institutions traditionnelles (Jmaa, Groupe de Chorfas) qui tiennent le pouvoir régulateur et exécutif dans la gestion des ressources est un élément essentiel dans cette étude.

Adresse professionnelle :

E-mail : majda.mourou@hotmail.fr

Téléphone :

Ecole doctorale : ED 60