FOOD2GATHER

FOOD2GATHER - Exploring foodscapes as public spaces for integration

Résumé

FOOD2GATHER (projet européen Heranet) est un programme de recherche appliquée qui mobilise six pays européens. Suivant la voie d’une anthropologie appliquée, il s’est engagé à s'attaquer de manière scientifique à la question brûlante de l'arrivée des nouveaux venus dans les sociétés européennes à travers le prisme de l’alimentation ( au sens large incluant l’agriculture, la cuisine, les mises en conserve). Dans le cadre de la «crise migratoire» la plus récente en Europe, l'arrivée de migrants, de demandeurs d'asile et de réfugiés dans l'UE est redevenue une préoccupation politique, socioculturelle et politique majeure. Au-delà de la dimension morale de l'accueil de ces personnes en Europe et des controverses politiques sur les modes de classification, la question centrale est de savoir comment les sociétés d’arrivées européennes - institutions et citoyens - placent de nouveaux migrants et comment les migrants se placent dans les espaces publics au sens d’Habermas comme domaines ouverts de rencontres et d'échanges humains et non  humains. L'objectif du groupe de recherche est de s'interroger sur le rôle de la nourriture dans l'articulation des relations entre populations migrantes et sociétés majoritaires dans les espaces publics, pour savoir si (mais aussi pourquoi et comment) la nourriture serait un vecteur de participation citoyenne, de créativité des populations migrantes. Basé sur des études de cas portant sur les pratiques alimentaires, les migrants et les réfugiés, l'intégration et les espaces publics, nous observerons en Allemagne, en France, en Italie, en Norgève, en Hollande et en Belgique comment la nourriture fonctionne comme moyen de communication, de relation et d'intégration dans la société d'accueil des migrants, réfugiés et demandeurs d’asile.

FOOD2GATHER étudiera le rôle que jouent l’alimentation, l’agriculture, le jardinage etc dans la construction des identités, façonnant le sentiment d'appartenance ou pas – et donc rassemblant ou éloignant les gens - des populations migrantes par rapport aux habitants des pays européens. La question centrale étant de savoir comment la nourriture peut susciter la réflexivité sur l'identité, l'engagement civique, ainsi que l'apprentissage mutuel autour des questions environnementales entre les migrants et les membres des sociétés d'accueil.

Abstract

FOOD2GATHER (European Heranet project) is an applied research program involving six European countries. Following the path of an applied anthropology, he undertook to tackle in a scientific way the burning question of the arrival of newcomers in European societies through the prism of food (in the broad sense including agriculture, ecology, cooking, canning). In The current massive influx of migrants -including displaced or refugees- into the EU has become a major concern for public policy. Beyond the moral dimension of the reception of these people in Europe and the political controversies concerning the classification modes3, a central issue is how European host societies place new migrants, and how they place themselves, particularly in public spaces. Several studies have described how public spaces can become arenas of integration or exclusion and how
migration have changed the cultural profiles of cities4. However, little attention has been paid to the role of food and food-related activities in shaping relationships in public spaces. Food is an important aspect in the migrant experience5 and an ideal tool to understand the adaptive processes associated with migration6 , integration and the politics of hospitality. The CRP will enquire how foodscapes are a vector for the integration of populations in the European states and give rise to reflexivity about identity, civic commitment, the idea of ìcommon goodî, by asking questions such as: What is/ is not revealed through those food initiatives? What kinds of protagonists initiate such public actions? Who joins in, and who stays away? How can those initiatives promote civic engagement and mutual knowledge around ecology ?

Responsable du projet (au sein de SENS)

Chantal Crenn

Equipe mobilisée au sein de SENS

  • Sarah Marchiset (doctorante)

Dates début et fin des travaux

may 2019 nov 2022

Partenaires

  • Sifo Norvège
  • Université de Liège
  • Université de Goetingen
  • Université de Padova
  • Saluterre/Les Râteleurs
  • Le Secours Populaire
  • Coeur de Bastide
  • Vrac
  • Refugee Food Festival
  • Centre social de L'Estey