Image de présentation du site

L'unité

Qui sommes nous ?

L’UMR SENS – Savoirs, Environnement, Sociétés – positionne ses recherches sur la dimension sociétale (incluant les enjeux sociaux, économiques, politiques, culturels) des dynamiques environnementales actuelles. Elle rassemble des chercheurs, enseignants-chercheurs, ingénieurs, techniciens et doctorants de trois institutions : le CIRAD, l’IRD et l’Université Paul-Valéry Montpellier 3. La particularité de cette équipe est sa pluridisciplinarité, à la fois à l’intérieur des sciences sociales (anthropologie, économie, géographie, sociologie, droit, science politique) et entre les sciences sociales, les sciences de la vie et de l’environnement (agronomie et écologie) et les sciences et technologies (modélisation et informatique).

Une équipe interdisciplinaire

56

Chercheurs
et
Enseignants chercheurs

7

Ingénieurs
et
Techniciens

53

Doctorants

Cette UMR est dirigée par Philippe Méral, Directeur de Recherches à l'IRD, économiste. Il est accompagné dans cette mission par deux Directeurs d'Unité Adjoints représentant les deux autres tutelles :

  • Aurélie Botta, modélisatrice au CIRAD
  • Chantal Crenn, anthropologue à l'UPVM

Recherche

Notre travail

Le projet scientifique de l’UMR SENS part d’un double constat. Le premier constat est celui d’une accélération et d’une complexification des tensions entre les trajectoires de développement des sociétés et les transformations de la nature. Le second est celui de l’évolution des attentes des sociétés qui s’expriment à travers des modifications des comportements individuels, des logiques de mises en commun et de patrimonialisation, ou encore des mobilisations face aux injustices exacerbées par les crises environnementales. L’objectif est d’analyser ces enjeux de société, en donnant la priorité aux sociétés rurales des Suds, mais également de proposer et d’accompagner l’émergence de nouvelles formes de gouvernance.
De plus, les membres de l’UMR SENS adoptent une démarche réflexive visant, d’une part, à inscrire leurs actions de recherche, de formation et de partenariat international dans un dialogue science - politique - société, et d’autre part, de porter l’attention sur la co-construction des savoirs liant environnement et société.

1. Produire

Produire des connaissances sur les mécanismes qui sous-tendent les relations et tensions constitutives du nexus société-environnement.

2. Accompagner

Accompagner les initiatives et les innovations sociales et institutionnelles visant à influencer durablement, à différentes échelles, les trajectoires des systèmes écologiques et sociaux.

3. Consolider

Consolider les approches réflexives sur notre rôle en tant que scientifiques au regard de la complexité des phénomènes étudiés, de leurs dimensions éthiques et politiques, et de la nécessaire co-construction des savoirs et des pratiques tournés vers la durabilité.

La recherche

Des thèmes structurants tournés vers la durabilité

Les objectifs généraux de l'UMR SENS sont déclinés autour de 4  thèmes structurants :

Dynamiques des pratiques, des appartenances et des paysages

Ethique et justice environnementales : enjeux et pratiques

Gouverner la nature et les ressources

Construction et usages des savoirs sur l'environnement

L’UMR ne fonctionne pas en équipes mais en thèmes caractérisés par leur porosité, pour la réalisation d’un travail collectif cohérent. Leurs interfaces dessinent des champs de questionnement originaux. Les liens entre les différents thèmes sont d’ores et déjà illustrés par des enjeux, des concepts et des approches communes à plusieurs d’entre eux, voire à l’ensemble des thèmes, par exemple la notion d’humanités environnementales.

Les partenariats

Partenariats Sud et dialogue science-société

L’une des spécificités de l’UMR SENS est sa forte implication dans les terrains des Suds couplée à de nombreuses interactions avec le monde non académique. Ce collectif vise en effet à donner aux partenariats au Sud et au dialogue science-société un poids équivalent à ceux de la recherche scientifique et de la formation.

Forte de l’expérience passée des trois collectifs d’origine et des missions spécifiques de l’IRD et du CIRAD, l’UMR SENS envisage de développer et de consolider sa présence à l’étranger à travers deux voies autres que celle de la recherche proprement dite et de la formation : les chantiers géographiques et l’appui à la recherche auprès de partenaires, les deux dimensions étant conçues et opérationnalisées dans une logique intégrative.

Les partenariats au Sud s’appuient notamment sur des instruments spécifiques au CIRAD (Dispositifs de recherche et de formation en partenariat) et à l’IRD (Laboratoires Mixtes Internationaux, Jeune Equipes Associées à l’IRD, Groupements de recherche internationaux Sud, etc.).

3

Laboratoires
Mixtes
Internationaux

3

Jeunes Equipes,
Associées à
l'IRD

6

Dispositifs de recherche et d'enseignement en partenariat
 

Formations

La formation au coeur du dispositif

 

L’enseignement et la formation jouent un rôle majeur dans la dynamique scientifique de l’UMR SENS, comme outil de dialogue interdisciplinaire, de clarification des résultats issus des activités de recherche, ou encore de transmission des savoirs acquis ainsi que des démarches, méthodes et outils développés. Les membres de SENS participent à des formations académiques [lien], organisent des sessions de formation continue [lien] (école-chercheurs, formations professionnelles, etc.) et encadrent des étudiants issus de divers parcours de Master et diverses écoles doctorales.
L’UMR SENS développe trois stratégies en termes de formation : (i) renforcer l’existant en croisant les compétences et disciplines issues des différents collectifs fusionnés ; (ii) utiliser la construction de formations communes comme un moyen d’animation et d’échange au sein du nouveau collectif ; (iii) créer un nouveau parcours « humanités environnementales » au sein du Master d’anthropologie de l’Université Paul-Valéry Montpellier 3.

Tout en partageant un tronc commun déjà ouvert à la pluridisciplinarité avec le reste de la formation de Master d’anthropologie, ce nouveau parcours ‘humanités environnementales’ approfondira l’anthropologie du développement et de la nature et élargira la palette des approches comme par exemple des enseignements en ethnosciences ou en économie écologique. De plus, des thématiques spécifiques seront abordées comme par exemple celle des communs ou la construction interactive des savoirs.

1. Renforcer

Les membres de l’UMR SENS contribuent activement à plusieurs parcours de Licence et de Master. Le renforcement de ces contributions va notamment se fonder sur le croisement des multiples regards disciplinaires que propose le collectif. Par ailleurs, l’accueil et l’encadrement de doctorant.es vont bénéficier de la large palette d’écoles doctorales montpelliéraines auxquelles l’UMR est associée, tout en consolidant les partenariats existants avec les universités au Sud.

2. Echanger

Les formations sont conçues par les membres de l’UMR SENS comme un moyen d’animation et d’échange, au sein des quatre thèmes de recherche ainsi qu’à l’interface entre ceux-ci, en dialogue avec nos partenaires au Sud.

3. Créer

Un nouveau parcours en humanités environnementales a été adossé à la formation de Master en anthropologie de l’Université Paul-Valéry Montpellier 3 et accueillera ses premiers étudiants à la rentrée 2021-2022. De manière tout à fait inédite en France, ce parcours appréhende l’environnement à travers le prisme de l’anthropologie et plus largement des sciences sociales, la formation étant pensée de manière pluri- et interdisciplinaire à partir de cette discipline-pivot qui se situe à l’interface du social et du culturel.

La vie de l'unité

Une démarche réflexive sur nos pratiques

L’UMR SENS inclut un pôle « Vie de l’Unité » qui couvre une diversité d’aspects relatifs à la qualité de vie au sein du collectif ainsi qu’à l’intégrité scientifique. Il est structuré autour de plusieurs grands thèmes : les conditions de travail et leurs impacts (parité, hygiène, santé, handicap, sécurité…) ; l’accueil et l’accompagnement des doctorants et jeunes docteurs ; la communication interne et externe ; la gestion des données et la propriété intellectuelle ; ou encore la réduction de l’empreinte environnemental de nos pratiques de recherche.

Historique

Historique

L’UMR SENS a vu le jour en janvier 2021. Elle est le résultat de la rencontre de trois collectifs : les chercheurs du CIRAD de l’UPR GREEN (Gestion des ressources renouvelables et environnement) ; les chercheurs de l’IRD et des enseignants-chercheurs d’AgroParisTech, de Montpellier Sup Agro et de l’IAMM issus de l’UMR GRED Gouvernance, Risque, Environnement, Gouvernance) ; les enseignants-chercheurs du Département d'Ethnologie de l’Université Paul-Valéry Montpellier 3, auparavant membres de l’équipe CERCE (Centre d’Études et de Recherches Comparatives en Ethnologie) du LERSEM (Laboratoire d’Études et de Recherches en Sociologie et en Ethnologie de Montpellier). Sur la base de leurs collaborations anciennes, dès fin 2018, ces collectifs ont fondé les bases de cette nouvelle équipe interdisciplinaire et défini ensemble son projet scientifique.